Les nouveautés livres

Nos derniers livres publiés

Religions populaires et nouveaux syncrétismes

Actes du colloque international de Saint-Denis 14-15 mai 2009

Auteur : COLLECTIF

288 pages - ISBN : 978-2-918525-55-4

15 €

Depuis l’origine (1663), l’île de La Réunion, à la croisée de l’Orient et de l’Occident, est une terre de rencontre entre les cultures et les religions. Liée à l’émigration ou à la violence de la déportation, cette rencontre a été l’occasion de ruptures, d’adaptations et d’une invention religieuse qui est toujours visible aujourd’hui, dans le développement de nouvelles formes de croyance.

Ces recompositions, conversions, synthèses, cultes ou pratiques doubles sont l’occasion d’observer comment les croyances s’adaptent , se reconstituent, se construisent  en fonction d’un environnement changeant. Elles illustrent une dynamique qui met en relief les invariants de cette « religion populaire » largement indifférente aux dogmes et aux sermons. Comment la créolisation permet-elle, par exemple, d’adapter le culte des ancêtres à la rupture de la chaîne généalogique, voire de s’en affranchir ? Pourquoi la fidélité à l’origine, la « foi du souvenir » est-elle si prégnante dans la vie des descendants ? A quelles conditions la conversion –le deuil de l’origine- est-elle possible ?

Ces expressions de la dévotion sont l’occasion de se demander ce que signifie « croire », « honorer les dieux », « se sacrifier »… La philosophie depuis Platon, s’interroge sur cette relation singulière que les humains entretiennent avec des êtres anthropomorphes dont ils attendent tous les bienfaits et qu’ils honorent selon des protocoles si particuliers, sur cette « espèce de trafic entre les dieux et les hommes » (Eutyphron).

En s’appuyant  sur des ethnographes aussi fines que possible – l’anthropologie sans ethnologie est vide, l’ethnologie sans l’anthropologie est aveugle – et avec le souci de comparer les formes locales de la dévotion aux matrices originelles, ou les formes nouvelles aux formes transmises, ces Actes tentent de suivre les acteurs dans leur pratique religieuse, de décrire ce qu’ils vivent, de comprendre « comment ils croient ».

Autour de cette problématique, trois axes d’échanges ont été privilégiés :

  1. Les religions populaires et cumul des différentes pratiques religieuses comme réponse au métissage historique. Quel usage les différents groupes ethnoculturels ont-ils faits des religions de leurs aïeux ? Quelle production originale en découle ?
  2. L’émergence de nouvelles formes de croyances et de pratiques religieuses, leur impact sur la société et leurs interactions avec les religions en présence ?
  3. La comparaison avec des situations proches dans d’autres aires géographiques. Comment penser ces transformations des paysages religieux en termes d’unité et de diversité, d’universel et de particulier ?

Ces Actes du colloque « Religions populaires et nouveaux syncrétismes » qui s’est tenu à l’université de La Réunion les 14 et 15 mai 2009 rassemblent les contributions de : Jacqueline Andoche, Valérie Aubourg, Bernard Champion, Yannick Fer, Jean Fidanza, Xavier Gravend Tirole, Benjamin Lagarde, Yu-Sion Live, André Mary, Olivier M.Mbodo, Lionel Obadia, Frédérique Pagani, Danielle Palmyre, Phanélie Penelle, Claude Prudhomme et Nicolas Walter.